Neomouv, Vélo électrique conçu en France, Ville - VTC - VTT

Lutte contre le débridage

L’industrie du vélo prend fermement position contre le débridage des vélos électriques

Sous l’égide de CONEBI, la Confédération de l’industrie européenne de la bicyclette, 15 associations nationales de l’industrie de la bicyclette et 68 entreprises dont NEOMOUV sont devenues signataires d’un engagement à l’échelle de l’industrie pour empêcher le débridage des vélos électriques.
La conduite de vélos électriques manipulés sur les routes publiques peut non seulement entraîner des problèmes de sécurité et des problèmes techniques, mais également entraîner de graves conséquences juridiques.
L’industrie du vélo prend très au sérieux ce sujet et a lancé plusieurs actions pour freiner cette pratique dangereuse. Les kits de débridage mettent en danger la sécurité des consommateurs, car le vélo électrique n’est pas conçu pour une vitesse aussi accrue.

Auto-engagement pour la prévention du débridage des vélos électriques sous l’égide de CONEBI

En tant que signataire de l’engagement de CONEBI pour la prévention du débridage, NEOMOUV s’oppose à tout type de manipulation des vélos électriques et des systèmes d’entraînement des vélos électriques, par exemple pour augmenter les performances ou la vitesse maximale de soutien. La conduite d’e-bikes débridés sur la voie publique peut non seulement entraîner des problèmes techniques, mais aussi entraîner de graves conséquences juridiques. Les kits de débridage et autres types de manipulation peuvent endommager le système d’entraînement ainsi que le vélo lui-même. Les coureurs risquent de perdre leur garantie et d’invalider leurs réclamations au titre de la garantie. Si un accident se produit avec un vélo électrique altéré, cela peut entraîner des coûts de responsabilité élevés ainsi que des poursuites pénales.

Pour confirmer cette affirmation, les mesures suivantes sont prises :

• NEOMOUV, représenté par CONEBI, veille à ce que toutes les exigences anti-falsification, qui sont incluses   dans la norme EN 15194:2017, soient respectées.

• NEOMOUV évalue en permanence les normes existantes pour voir si elles sont toujours adaptées à leur objectif en matière de mesures anti-falsification.

• L’industrie travaille continuellement à l’amélioration des systèmes d’entraînement des vélos électriques pour rendre la falsification plus difficile.

• Dans toutes les publications et lors d’événements publics sur ce sujet par l’industrie et CONEBI, NEOMOUV s’exprime contre la falsification des vélos électriques et souligne les conséquences juridiques.

• Des mesures proactives, telles que des formations, des documentations, des ateliers, des campagnes, etc., sont prises par NEOMOUV pour sensibiliser toutes les personnes concernées aux risques et aux dangers de la falsification. Cela s’applique, par exemple, aux concessionnaires et aux utilisateurs finaux.

• NEOMOUV encouragera activement tous les membres de la chaîne d’approvisionnement des produits à informer également les autres des conséquences juridiques de la falsification.

• CONEBI, ses membres et les sociétés associées, y compris NEOMOUV fournissent aux concessionnaires et aux utilisateurs finaux des informations sur les marquages obligatoires des S-EPAC (jusqu’à 45 km/h), par exemple en ce qui concerne le numéro d’assurance nationale, la plaque d’immatriculation, l’identification du fabricant, la plaque réglementaire, etc., ainsi que les marquages requis pour les APEC, par exemple le marquage CE.

• CONEBI, ses membres et les sociétés associées, y compris NEOMOUV soutiennent les autorités de surveillance du marché et la police dans l’identification des vélos électriques falsifiés et sont disponibles pour dialoguer avec les gouvernements et les forces de l’ordre locales.

• En ce qui concerne la falsification des vélos électriques, CONEBI coopère avec ses membres, les représentants de l’industrie, y compris NEOMOUV, les associations de concessionnaires, les organisations de consommateurs, la police, les instituts de recherche sur les accidents, les experts, les instituts d’essai et les médias spécialisés pour dénoncer la falsification des vélos électriques et aider les autres parties prenantes à prévenir la falsification.

Bruxelles, septembre 2021

 Nous contacter